Ballade pour prier Notre-Dame
Dame des cieulx, regente terrienne
Emperiere des infernaux paluz,
Recevez moy, vostre humble chrestienne,
Que comprinse soye entre vos esleuz,
Ce non obstant qu’oncques rien ne valuz.
Les biens de vous, ma Dame, ma Maistresse
Sont trop plus grans que ne suis pecheresse,
Sans lesquels biens ame ne peut merir
N’avoir les cieulx. Je n’en suis jengleresse.
En ceste foy je vueil vivre et mourir.

François Villon